Connectez-vous
Menu

« BLACK PANTHER » : LUDWIG GORANSSON ET BAABA MAAL HONORÉS AUX « GRAMMY AWARDS »

Mercredi 27 Février 2019

« BLACK PANTHER » :  LUDWIG GORANSSON ET BAABA MAAL HONORÉS AUX « GRAMMY AWARDS »
Le compositeur suédois Ludwig Goransson, auteur de la musique ’’Wakanda’’ du film ’’Black Panther’’, jouée en featuring avec le chanteur sénégalais Baaba Maal, a reçu lundi, le Grammy Awards du ’’Meilleur album pour une production audiovisuelle", a appris l’APS, mardi.
 
 
La musique du film a remporté deux prix pour la bande originale, notamment le "meilleur score pour les médias visuels" et la "meilleure performance de rap" lors de la 61e cérémonie des Grammy Awards organisée dans la nuit du dimanche à lundi à Los Angeles aux USA, indique un communiqué du staff du lead vocal du Dandé Lénol, reçu à l’APS. 
 
"Après avoir reçu huit nominations liées à l’album, la première des deux victoires du film correspond à sa partition, composée par Ludwig Göransson et constituant la troisième collaboration cinématographique du compositeur suédois avec le réalisateur de Black Panther, Ryan Coogler", lit-on dans le texte. 
 
La partition de Göransson a déjà remporté de nombreux autres prix, notamment un Golden Globe et un Critics Choice Award. Il est également nominé pour la meilleure partition originale aux Oscars prévus le 24 février prochain à Los Angeles. 
 
Le compositeur et producteur suédois avait révélé au magazine américain "Hollywood Reporter", s’être rendu à la Bibliothèque internationale de musique africaine en Afrique du Sud, pour la création de la partition. Ce séjour lui avait permis de travailler avec une collection d’environ 500 instruments différents, selon lui. 
 
"Pour +Black Panther+, c’était un tout autre niveau. J’ai lu le scénario et dit à Ryan Coogler, (le réalisateur du film, qu’il était impossible pour moi de le marquer sans me rendre en Afrique pour étudier et apprendre le langage musical", avait déclaré Göransson. 
 
Le Compositeur et son épouse se sont rendus au Sénégal et en Afrique du Sud, se liant d’amitié avec le musicien sénégalais Baaba Maal, qui les a invités à faire une tournée pendant quelques semaines. Göransson a enregistré autant qu’il pouvait pour l’utiliser chez lui en studio. 
 
Le percussionniste sénégalais Massamba Diop du Dandé Lénol a aussi participé à la composition de cette partition récompensée par le son du "tama", un instrument de percussion. 
 
Le chanteur Baaba Maal, présentement à Londres, a aussi collaboré dans plusieurs musiques de films, notamment, "La Chute du faucon noir" (2001) du réalisateur et producteur britannique Ridley Scott. 
 
Il y a aussi la chanson "call to prayer" dans la musique du film "La dernière tentation du Christ" du réalisateur italo-américain Martin Scorsese en 1988, en collaboration avec le chanteur britannique Peter Gabriel. 
 
Baaba Maal est également l’auteur de la chanson "Allah Wata Ko Hana" qui accompagnait la scène où les musulmans déterraient le corps du chrétien enterré par erreur dans leur cimetière (...) dans le film "Guélewar" (1992) de Sembène Ousmane.
________________________________

Pour BBC, le leader du Dande Leñol a raconté l'histoire de sa collaboration avec le compositeur suédois de la musique du blockbuster.

Black Panther, une histoire pulaar selon Baba Maal
"Black Panther ressemble à beaucoup d'histoires qu'on m'a racontées et que je raconte dans la musique aussi. La chanson que j'ai chantée dans Black Panther est une chanson du monde pulaar qui parlait d'un roi. Un jeune roi qui, à un certain moment, a été conseillé par son entourage pour aller récupérer son trône. C'est exactement comme dans Black Panther. Quand on m'a demandé de faire la chanson, je me suis tout de suite dis que j'avais le répertoire qu'il faut parce que j'avais les mêmes caractères (dans ma chanson), je n'avais pas vu le film, mais on m'a raconté le scénario.


Ludwig, Modou Lô, Pape Diouf, El Hadji Diouf
"J'ai travaillé avec quelqu'un qui s'appelle Yohan Hugo qui a produit mon album Traveler, il est suédois. Ludwig (Göransson) qui a fait la musique de Black Panther a voulu venir en Afrique pour s'imprégner des réalités culturelles de l'Afrique. Il a été conseillé par Yohan qui lui a dit : 'Si tu vas à Dakar, vas voir Baaba Maal. Il a été très flexible et cela lui a porté chance. Il nous a suivi dans le Nord, dans beaucoup de villages, il n'a pas dormi dans les hôtels, parfois il a dormi par terre avec sa fiancée. (…) Il était dans l'ambiance de l'Afrique… C'est au retour de ces 10 jours de tournée qu'il a rencontré beaucoup de personnes intéressantes comme Modou Lô, Pape Diouf, El Hadji Diouf…
"Hollywood a compris…"
"Je pense que Black Panther, c'est vraiment l'histoire du continent africain. C'est une histoire qui projette l'Afrique vers le futur parce qu'on voit la technologie, on voit toutes les richesses naturelles que nous avons. L'Afrique, ce n'est pas un continent d'hier, c'est un continent d'aujourd'hui et de demain, ça on le retrouve dans Black Panther. Hollywood a compris que le futur de toute l'industrie de la musique du cinéma, de la culture, de tout ce qui fait bouger le monde, c'est l'Afrique."
PMN
 





Flux RSS