Connectez-vous
Menu

JOURNEE MONDIALE DU REIN. Les insuffisants rénaux de Saint-Louis étalent leur souffrance

Jeudi 14 Mars 2019

JOURNEE MONDIALE DU REIN.  Les insuffisants rénaux de Saint-Louis étalent leur souffrance
Le ravage de la maladie des reins n’a pas épargné la région de Saint-Louis. Elle en compte beaucoup de malades, d’ailleurs près des 2/3 des patients hospitalisés au service néphrologie de l’hôpital régional souffrent d’insuffisance rénale chronique. D’où l’appel lancé par Docteur Ibrahima  Diallo, Chef du Service de Néphrologie Hémodialyse de l’Hopital Régional de Saint-Louis pour un dépistage précoce de la maladie. Cependant les difficultés ne manquent pas avec le nombre limité  de machines, un manque de personnel.
 
  Malgré les efforts consentis par les autorités étatiques pour soulager les hémodialysés, les malades chroniques  du rein  traversent toujours des moments très difficiles. A en croire le président de l’association des malades hémodialysés de la région de Saint-Louis, prés de 56 de leurs membres  sont  en attente pour leur prise en charge à l’unité de  dialyse de l’hôpital. « Nous apprécions les réalisations pour l’amélioration de nos prises en charge, mais à Saint-Louis 09 machines de dialyse par les 21 sont en panne,  11 fonctionnent correctement  et deux sont en réserve. Le personnel technique est déficitaire, certains sont affectés sans être remplacés, ce qui constitue un handicap malgré la volonté de l’équipe actuelle  qui se démène comme de beaux diables. Pourtant l’hôpital de Saint-Louis fait parti des premières structures sanitaires régionales à bénéficier d’unités de dialyse. Mais malheureusement  avec toutes ces difficultés,  il y a plus de 56 malades d’insuffisance rénale chronique  qui n'ont pas les moyens d'aller se soigner dans les établissements privés et qui ne peuvent qu'attendre le voyage, la démission ou le décès d'un hémodialysé pour être pris en charge » a dénoncé  Ousseynou Diagne. Pour lui la souffrance des malades du rein ne connaitra une issue qu’avec l’entrée en vigueur de la greffe de rein. « Que le décret d’application de la transplantation des organes soit sorti et  que les mesures d’accompagnement soient effectives pour soulager définitivement les malades de greffe de rein » a-t-il suggéré.  Pour la maladie d’insuffisance rénale, les autorités hospitalières rappellent que le nombre ne cesse de grimper. Raison pour laquelle le médecin-chef du Service de Néphrologie Hémodialyse du Centre Hospitalier Régional de Saint-Louis, invite la population  à  aller se faire dépister  très tot pour éviter l'insuffisance rénale chronique. Selon Dr Ibrahima Diallo,  la  maladie est très fréquente dans le monde et constitue un tueur silencieux. «  Entre 2 à 7 millions  meurt chaque année de l’insuffisance rénale sans  être consultés par un médecin spécialiste ou généraliste » a soutenu Dr Diallo.  Avant de signaler que dans son service de néphrologie, les 2/3 des patients  hospitalisés souffrent  de l'insuffisance rénale chronique A l’en croire, pour éviter la maladie, il faut faire du sport, de ne pas toucher à l’alcool, au tabac, boire beaucoup d’eau,  et de se faire consulter pare un spécialiste de santé en cas de pépins sanitaires, entre autres. Ainsi pour renverser la tendance et faire changer de mentalité les populations, il est prévu une série d'activités de sensibilisation et de dépistage gratuits à l’hôpital et à travers la ville pour  marquer la journée mondiale du rein.
Source Direct Infos


Nouveau commentaire :




Flux RSS